La KineSphère

            Le mouvement c'est la vie !

Le blog

L'auto-observation

Publié le 9 avril 2014 à 16:10


Lorsque nous étions petits, nous avons tous appris à penser, à lire et à écrire en observant ce qui fonctionnait et ce qui ne fonctionnait pas. Malheureusement en grandissant, beaucoup d'entre nous finissent par écouter ce que d'autres pensent être le mieux et non pas ce qui marche réellement. Pourtant, il nous est toujours possible de remédier à ça et changer notre point de référence sur l'observation de nos mouvements. Nous créons ainsi le contexte d'un nouvel apprentissage.

Dans l'éducation, l'attention à nous-mêmes s'appelle "avoir un point central de contrôle". C'est une aptitude importante pour l'apprentissage. Cela veut dire que nous sommes capables d'observer si nous sommes vraiment en train d'apprendre ou si nous sommes seulement en train de nous gaver d'informations (et sans doute dans un tel état de stress que celles-ci seront très vite oubliées).


Avec certains enfants, les facultés d'observation doivent être enseignées. Lorsqu'un enfant est sous stress et tendu, il ne peut pas se relâcher suffisement pour ressentir la façon dont il bouge. Et sans cette conscience, il ne peut apprendre à initier son propre apprentissage. Les adultes qui les côtoient (enseignants, éducateurs, parents) devraient prendre un petit moment pour aider les jeunes apprenants à :

  1. Observer comment ils apprennent (la manière dont ils bougent les yeux, les mains et le corps entier)
  2. Reconnaître quand ils ont appris quelque chose
  3. Identifier ce qu'est un apprentissage et
  4. Imaginer quelle pourrait être la prochaine étape appropriée

Il est également important que les adultes fassent la distinction entre ce qu'un élève a réellement appris et ce qui ne l'est pas encore. Ensuite, de le faire remarquer à l'enfant : Es-tu encore entrain d'apprendre ou l'apprentissage est-il maintenant acquis?


En Education Kinesthésique, une des premières choses que l'on apprend, c'est à nous observer. Faire attention à nos propres pensées, sentiments, tensions musculaires ou processus physiologiques est la première étape pour être capable d'accomplir quelque chose différemment. La capacité à observer, à prendre des décisions et à avoir suffisamment d'autodétermination pour créer des changements dans notre vie est la base de ce que nous appelons le plaisir véritable.


A toutes les étapes du développement de l'enfant, plus nous les invitons à être attentifs, à faire des choix et à participer activement, mieux nous soutenons la maturation de leur esprit de décision.


Référence: Livre "Apprendre par le mouvement" - Paul Dennison

Catégories : Education kinesthésique

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

0 commentaires