La KineSphère

            Le mouvement c'est la vie !

Le test musculaire est l'outil de travail du kinésiologue 

 

Notre neurologie est conçue de manière à nous autoréguler. Notre système gouverne notre capacité à nous adapter aux réalités de notre environnement. Or, lorsque nous ne pouvons plus nous adapter, nous allons compenser. Tant que l'énergie est fluide, il n’y a pas de problème, mais la compensation est une alternative à court terme qui consomme beaucoup d'énergie et à force de compenser, nous nous épuisons et les déséquilibres se créent.


Le test musculaire permet l'évaluation des systèmes d'énergie, et par conséquent de détecter la nature du stress qui provoque une diminution d'énergie, ainsi que l'équilibration nécessaire pour retrouver son plein potentiel.  


Un stress peut être du à : 


Une réaction biochimique suite à une alimentation inadaptée, à l'absorption de métaux lourds, à la pollution, à certaines toxines, à une carence en vitamines ou en minéraux, à une mauvaise hygiène de vie...


Des problèmes structurels incluant la peau, les fascias, les muscles, les ligaments, les nerfs, les tendons, les os, les articulations, les organes, les glandes, les cellules...  


Un blocage psychique ou émotionnel souvent en lien avec des sabotages et mécanismes inconscients profondément enracinés qui nous empêchent d'avancer (systèmes de croyances, mémoires familiales, blessures et expériences traumatisantes, etc)...


Un déséquilibre électrique qui peut se présenter sous forme de "barrage" dans nos flux énergétiques et nerveux; notre connexion "corps-esprit" se trouve affectée (fatigue, baisse de vitalité, difficulté à se concentrer, nervosité, problèmes d'équilibre et de coordination...).  


Le kinésiologue est alors l’interprète du bio-feedback. Le corps nous livre son histoire et ses solutions. Cette approche individuelle donne l'opportunité à la personne de comprendre les raisons de ses résistances. Elle permet au client de mobiliser ses propres ressources pour la guérison, ainsi que de développer la responsabilité de sa croissance en acceptant ses échecs et réussites comme matière d'enseignement.

m